Armançon aval

Armançon aval · 18. mai 2020
Le projet se situe sur le territoire de la Communauté de Communes Serein Armance, entre les communes de Jaulges et Butteaux. Les travaux de restauration qui ont eu lieu en avril dernier consistaient en : Création d'une annexe hydraulique connectée par l'aval à l'Armançon Création de deux mares avec sentier pédagogique et aire de stationnement. Les travaux réalisés ont également permis de supprimer plusieurs essences végétales envahissantes (robinier faux-acacia, érable négundo)....

Armançon aval · 11. mars 2020
A la demande de la commune de Chailley, le SMBVA est intervenu mercredi 11 mars à l'occasion d'une réunion publique sur le thème de l'Eau. Après une rapide présentation du SMBVA et de ses missions, le réseau hydrographique, l’évolution du paysage, l’aléa ruissellement, les usages historiques et actuels de l’eau, l’assainissement et l’inventaire des zones humides sont autant de thèmes qui ont été abordés. Les échanges se sont terminés autour de 3 ateliers sur : deux...

Armançon aval · 26. février 2020
[MOIS DES ZONES HUMIDES DE L'ARMANCON] La soirée ciné-débat à Ancy-le-Franc le 18 février dernier a été une réussite ! Pas moins d'une quinzaine de personne sont fait le déplacement pour découvrir les enjeux des zones humides sur notre territoire, les services rendues par les zones humides et leur rôle dans notre société. Les échanges avec le public ont été constructif et intéressants : merci à tous les participants ! Au plaisir de vous voir le 6 mars 2020 pour la projection...

Armançon aval · 30. août 2019
L’Enquête Publique concernant le projet de restauration hydromorphologique du ruisseau de Baon dans la traversée de Tanlay (Commissey) et de Saint-Martin-sur-Armançon débutera le 5 septembre et se terminera le 21 septembre 2019 (inclus) en mairie de Tanlay et de Saint-Martin-sur-Armançon. Pour plus d’informations sur le déroulement de l’enquête publique, veuillez cliquer sur ce lien :...

Armançon aval · 26. juillet 2019
En période de canicule, les zones humides n’ont pas manqué d’attirer l’attention des enfants ce vendredi 26 juillet ! Réunis toute la journée au Moulin de la Gravière à Lézinnes, les différents centres de loisirs du Tonnerrois en Bourgogne ont pu assister à des animations dans le cadre du Pass’Santé sur le thème de l’hygiène. Environ 90 enfants de 3 à 11 ans se sont ainsi arrêtés au stand du SMBVA où le rôle et le fonctionnement des zones humides a pu leur être...
Armançon aval · 17. avril 2019
Voir l'ensemble des articles sur le suivi du site de Bas-Rebourseaux.

Armançon aval · 09. avril 2019
Le 7 mars dernier, l'équipe du pôle rivière du SMBVA s'est réunie pour équiper plus de 300 cailloux de traceurs radio.

Armançon aval · 25. mars 2019
Voir l'ensemble des articles sur le suivi du site de Bas-Rebourseaux. La progression du recoupement visible sur photographies aériennes La présence du barrage de La Caillotte et la réhausse de sa côte d’exploitation (hauteur de chute, dite aussi hauteur de pelle), notamment durant et au sortir de la seconde guerre mondiale, ont grandement perturbé la rivière. L’usine hydro-électrique génère un blocage d’une partie de la charge grossière (galets, sables, etc.) du cours d’eau et...
Armançon aval · 12. mars 2019
Voir l'ensemble des articles sur le suivi du site de Bas-Rebourseaux. Le remplissage de Bas-Rebourseaux, l’ancienne gravière de la SNCF (Société Nationale des Chemins de fer Français) est évident, même sans avoir à effectuer des levées topographiques des dépôts. L’observation des différentes photographies aériennes de l’emprise du plan d’eau peuvent suffire. Evolution des dépôts de la gravière depuis sa création jusqu’en 2017 Dès 1983, intervient le phénomène qui a...
Armançon aval · 07. mars 2019
Voir l'ensemble des articles sur le suivi du site de Bas-Rebourseaux. Le plan d’eau de Bas-Rebourseaux agit comme un « piège à sédiments » depuis sa création par la SNCF (Société Nationale des Chemins de fer Français) en 1981. Le taux de remplissage de la retenue de 19,8 hectares n’a pas été constant. En 2014, les 500 000 m3 de capacité de la gravière étaient remplis au 4/5ème, ce qui représente plus de 640 000 tonnes d’alluvions, des graves aux argiles. Soit un dépôt en...

Afficher plus