Le projet de Davrey présenté dans le cadre d'un groupe de travail européen

 

Figure 1. La première diapositive de cette présentation européenne

 

Le SMBVA a été sollicité par l’Établissement Public Territorial de Bassin du Boulonnais (Pas-de-Calais), le SYMSAGEB (https://symsageb.agglo-boulonnais.fr/), afin de présenter un projet qui permet la résilience de notre territoire face au changement climatique : la restauration hydromorphologique de l’Armance et du Landion, ainsi que leurs zones humides d’accompagnement (Fig.1).

 

Le SYMSAGEB, membre du groupe de travail européen Co-Adapt (Fig.2), devait trouver un intervenant pour un webinaire le 18 novembre 2020.

 

Le projet européen Co-Adapt est issu du dispositif Interreg (un dispositif de coopération transfrontalière entre les régions européennes visant au développement de solutions communes). Ce projet Co-Adapt vise à partager les retours d’expériences, les compétences et les idées en vue d’un objectif commun : adapter les territoires aux défis imposés par le réchauffement climatique (https://www.interreg2seas.eu/en/co-adapt; et en français : https://symsageb.agglo-boulonnais.fr/projets-europeens-interreg-2-mers/co-adapt/).

 

 

Figure 2. Les acteurs du projet Interreg Co-Adapt

 

 Ce webinaire du 18 novembre 2020 avait pour thème « l’intégration, la conduite et les bénéfices des solutions fondées sur la Nature pour faire face aux inondations aux échelles nationales, régionales et locales ». Théo LAURENT, animateur anglophone du Programme d’Actions de Prévention des Inondations de l’Armançon, a présenté les intérêts du projet de Davrey au regard de la prévention des inondations aux côtés de Matthias ALLOUX, technicien GEMAPI du secteur Armance-Créanton et chef de cet ambitieux projet. Ils ont pu répondre aux nombreuses questions des participants après leur présentation.

Le projet a beaucoup intéressé nos collègues européens qui cherchent tous à faire émerger ce genre de projets dans leurs pays respectifs. Ainsi les questions ont principalement porté sur l’animation territoriale permettant à ce projet d’envergure d’avoir lieu.

 

            Après la reconnaissance nationale du travail mené sur le site de Davrey, matérialisée par l’obtention du grand prix du jury du génie écologique aux assises nationales de la biodiversité du mois dernier (https://www.bassin-armancon.fr/2020/10/06/davrey-laur%C3%A9at-aux-assises-de-la-biodiversit%C3%A9-2020/), cette présentation devant une soixantaine de professionnels de la gestion de l’eau a fait entrer Davrey dans la Cour européenne !