· 

Alerte aux faibles débits

Cette année, l'étiage (période de basses eaux) est précoce sur le bassin versant de l'Armançon et sur les cours d'eau alentours. Les débits sont faibles et les sols sont secs. Les services de l’État sont déjà mobilisés là où les seuils d'alerte ont été dépassés. La Préfecture de l'Yonne a pris un premier arrêté (DDT/SEE/2017/0028), dont un extrait est visible en fin d'article.
Il est important de rappeler que le Débit Minimum Biologique des cours d'eau ne doit pas être prélevé ou détourné du cours principal par une pompe, un barrage ou autre.
La Préfecture de Côte-d'Or a réalisé la plaquette d'information suivante concernant le Débit Minimum Biologique.





Extrait de l’Arrêté sécheresse:
La faiblesse des débits de certains cours d'eau, ainsi que des niveaux de nappes inférieurs à la normale, notamment sur le Sénonais et le Tonnerrois, laissaient déjà envisager une sécheresse précoce. Malgré des précipitations conformes aux valeurs moyennes, pour cette première moitié de juin, la répartition des pluies a été assez hétérogène. De plus, de fortes températures ont entraîné une forte évapotranspiration. Aujourd’hui, la sécheresse des sols est proche de valeurs quinquennales basses à la mi-juin.
 

Contact

Envoyez-nous un message

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.